Qui sommes nous?

La Coordination Europe-Haïti fut créée fin 2003. Elle comprend des organisations et plates-formes de la société civile de différents pays européens, pour la plupart Etats-membres de l’UE.

Les objectifs de la plate-forme

Réunir

des organisations, mouvements et groupes en Europe actifs dans le domaine des droits humains et du développement durable en Haïti et partager mutuellement des informations pertinentes concernant Haïti.

w

Donner une voix

à la société civile haïtienne pour s’exprimer sur la politique des acteurs internationaux dans leur pays, particulièrement la politique et les actions de l’Union Européenne et de ses Etats Membres.

Être un avocat fiable et efficace

en faveur des intérêts de la société civile haïtienne, afin de promouvoir une relation constructive entre l’UE et Haïti, à travers le dialogue politique, les relations et politiques commerciales, ainsi que la coopération au développement.

Principes et priorités

Nous adhérons aux principes suivants :
Le respect des droits humains, des principes démocratiques et la promotion de la solidarité internationale.

Nos priorités sont:

  • promouvoir les principes démocratiques et de droits humains en Haïti;
  • encourager la participation de la société civile haïtienne dans les débats d’une politique de développement en Haïti;
  • donner une voix aux préoccupations de la société civile haïtienne auprès des instances européennes à Bruxelles et  à Strasbourg;
  • encourager l’Union Européenne à rendre compte de manière transparente de sa politique et de l’aide au développement en Haïti;
  • promouvoir une politique agricole axée sur une souveraineté alimentaire durable et un commerce équitable

 

Structure de la plateforme

  • L’organe principal de la CoEH est l’Assemblée Générale ; les membres se rencontrent deux fois par an à Bruxelles. Ils déterminnent et approuvent le plan annuel de travail et le budget de la CoEH.. Ils donnent mandat au Comité de Pilotage pour faire le travail de plaidoyer et la gestion journalière de la plate-forme.
  • Le Comité de Pilotage est composé de quelques Membres représentatifs. Il se réunit toutes les trois semaines. Il élabore des propositions de lettres et déclarations, organise des rencontres de plaidoyer avec des décideurs et parlementaires de l’Union Européenne, et se charge de la gestion journalière de la CoEH Le Comité de Pilotage informe les membres sur les tendances et évolutions au niveau de l’Union Européenne.

La CoEH a un représentant permanent à Port-au-Prince, Haïti, qui assure le lien entre la Coordination Europe-Haïti à Bruxelles et des organisations de la société civile haïtienne. Il encourage ces organisations à se concerter et à faire un plaidoyer vis-à-vis de la Délégation UE en Haïti.

 

Le Comité de Pilotage

 

Evert-Jan Brouwer

Evert-Jan coordonne la Coordination Europe-Haïti depuis 2011. Il est conseiller politique chez Woord en Daad, une ONG protestante des Pays Bas. Il a une longue expérience dans le travail de plaidoyer au Pays Bas et au niveau européen.

“Ma passion est de maintenir un dialogue ouvert et efficace avec l’Union Européenne concernant les évolutions en Haïti. Par un plaidoyer actif, nous transmettons les messages de nos partenaires haïtiens aux politiciens et décideurs à Bruxelles et Strasbourg.”

Els Hortensius

Els a travaillé pendant presque 35 ans à l’organisation néerlandaise ICCO et a représenté son organisation au sein de la Coordination Europe-Haïti depuis sa création. Au début de 2015 ICCO a clôturé son programme en Haïti. Cependant, Els continue son engagement avec Haïti comme membre bénévole de la CoEH.

“Dès ma première visite en Haïti en 1997, j’ai été fascinée par ce pays et ses citoyens. Mon défi est de faire entendre la voix des Haïtiens au niveau européen.”

Greet Schaumans

Greet a été à l’initiative de la Coordination Europe-Haïti. Elle a travaillé pour l’ONG belge Broederlijk Delen comme responsable du programme Haïti, Brésil et Amérique Centrale, ainsi que pour la coupole des ONGs Belges 11.11.11 comme coordinatrice d’un Programme de relèvement d’Haïti après le tremblement de terre. Elle est actuellement active comme bénévole dans la Coordination Europe-Haïti.

‘Être une voix pour les organisations haïtiennes qui luttent pour une vie meilleure des Haïtiens.’

Barbara Küpper

Depuis 2002, Barbara Küpper travaille pour MISEREOR, l’Œuvre de l’Église catholique en Allemagne chargée du développement. Après plusieurs années d’expérience en fonction de chargée de mission pour des pays africains, elle accompagne depuis 4 ans des partenaires locaux en Haïti dans l’implémentation des activités dans les domaines du développement rural, de la santé, de l’éducation ou des droits humains.

‘Je crois que la situation de Haïti ne peut changer réellement que si les hommes et surtout les hommes politiques changent aussi de comportement. Nous sommes tenus à faire appel, en Europe aussi, à la conscience des puissants pour qu’ils s’engagent, par exemple, pour plus de justice dans le commerce mondial et plus de justice pour Haïti en particulier.’

Régis Ponthieux

Régis représente le Collectif Haïti de France dans la Coordination Europe-Haiti. Il est aussi membre du GREF, le Groupement Éducateurs Sans Frontières (France).

D’abord intéressé à Haïti par son histoire glorieuse et tragique, en particulier ses liens tourmentés avec la France et par ses habitants chaleureux et joyeux puis investi dans des projets concrets d’aide à l’éducation et de soutien aux écoles par la formation des maîtres, directeurs et cadres du système.

Share This