L’objectif du dialogue politique entre l’UE et le gouvernement d’Haïti est l’échange d’informations, l’encouragement à la compréhension mutuelle, la détermination des principes et priorités communes, et le renforcement de la coopération. Suivant les accords de Cotonou, les parlements nationaux et la société civile devraient être parties prenantes dans ce dialogue.

Dans le cas d’Haïti, le dialogue politique a été lancé officiellement fin 2013, soit 13 ans après la mise en application des Accords de Cotonou. Des réunions deux fois l’an ont lieu entre l’UE et le gouvernement de la République d’Haïti, au plus haut niveau diplomatique. La Coordination Europe-Haïti travaille pour une implication forte de la société civile haïtienne dans ce dialogue. Un développement durable en faveur des plus pauvres en Haïti n’est possible qu’à condition que le gouvernement haïtien et l’UE reconnaissent la société civile comme un partenaire essentiel dans la détermination des priorités et des politiques. L’UE devrait encourager son implication.

Jusqu’à présent, il y a peu d’information sur le contenu et les résultats du dialogue politique. La société civile n’est pas systématiquement et encore moins fortement consultée lors du processus préparatoire aux réunions diplomatiques régulières. Pour une bonne analyse du dialogue politique UE-Haïti, nous faisons référence au livre récemment publié de l’Haïtien Jean Marcelson Abraham : Die Entwicklungszusammenarbeit der Europäischen Union (EU) mit Haiti. Die Perzeption der EU als internationaler Akteur und fehlerhafte Mechanismen der internationalen Zusammenarbeit. Druck und Bindung : SDL – Digitaler Buchdruck. Berlin, 2015. publication récente du livre >

Share This